Texte, photos:

Graziana Rickli

Biodiesel – une interview

Scania Green Truck Edition – aussi avec du biodiesel

La voie vers la durabilité est un développement continu, peut-être même sans fin. Nous portons tous ensemble la responsabilité de notre environnement. Chez Scania, de nombreuses personnes travaillent jour après jour afin de pouvoir offrir des solutions encore plus efficaces et plus durables. Depuis quelques années déjà, Scania offre de loin la plus large gamme de systèmes de propulsion alternatifs. Un de ces systèmes est le biodiesel. Scania est le seul constructeur de véhicules utilitaires à proposer cinq moteurs pouvant être alimentés en biodiesel. L’utilisation de biodiesel permet de réduire les émissions de CO2 de près de 70 pour cent supplémentaires. C’est pourquoi les camions de la Scania Green Truck Edition sont livrés avec une préparation biodiesel départ usine. Ainsi, rien ne s’oppose à un transport écologique et durable.

En vue d’éclairer différents aspects liés au biodiesel, la rédaction de «Scania avance» s’est entretenue avec Ueli Frei, le directeur de Biofuels Suisse.

A propos de Biofuels Suisse

Biofuels Suisse est l’association officielle de l’industrie suisse des biocarburants. En tant qu’association de branche, Biofuels Suisse définit et publie des normes, directives et principes de certification. Dans ce cadre, elle collabore étroitement avec d’autres organisations de l’industrie des biocarburants et des organisations analogues dans le secteur de l’énergie.

Scania avance: Le biodiesel ne jouit pas de la meilleure réputation dans le secteur des transports; comment cela s’explique-t-il? Ueli Frei: Les premiers carburants biodiesel ont été proposés au tournant du millénaire. Jusqu’à la fin de la décennie passée, les problèmes de qualité étaient assez fréquents. Ce n’est qu’avec la diffusion de la norme SN EN 14214 que la qualité s’est nettement améliorée. Malheureusement, les mauvaises expériences sont encore toujours ancrées dans les mémoires. Biofuels Suisse fait d’ailleurs contrôler la qualité du biodiesel de l’ensemble des producteurs et des importateurs suisses deux fois par an. Une qualité constante est ainsi garantie. Scania avance: L’utilisation de biodiesel est-elle liée à des restrictions? Ueli Frei: Il faut respecter les prescriptions des fabricants de moteurs; la majorité des constructeurs de poids lourds n’offrent que peux de modèles compatibles avec le B100. La large gamme de Scania est une exception louable en cette matière. Il faut en outre prêter une attention particulière à la résistance au froid du biodiesel. En hiver, il est donc recommandé de réduire le taux de mélange, à moins que le biodiesel soit suffisamment additivé en termes de résistance au froid. Scania avance: Le biodiesel est-il vraiment un carburant alternatif? Ueli Frei: Oui, absolument. En Suisse, le régime en la matière est rigoureux. Conformément à la volonté politique, les carburants alternatifs biogènes doivent être produits à partir de déchets et de matières résiduelles, sans quoi ils ne bénéficient pas d’avantages fiscaux. Scania avance: Combien de CO2 peut-on réduire en utilisant du biodiesel? Ueli Frei: Chaque litre de biodiesel qui remplace un litre de diesel fossile réduit les émissions de CO2 d’environ 2,5 kilogrammes. Scania avance: Ce chiffre est très élevé si l’on considère que ce carburant peut être utilisé sans grand effort supplémentaire. Ueli Frei: Effectivement, chaque litre de carburant alternatif a un effet immédiat dans tous les véhicules motorisés. Les carburants de substitution sont aussi la mesure la plus efficace de protection du climat. Mais l’euphorie n’est pas de mise: en 2019, la part de marché était encore de 4,2 pour cent.

«La large gamme de Scania est une exception louable.»

Scania avance: A votre avis, où l’utilisation de biodiesel est-elle le plus intéressant? Ueli Frei: L’addition de sept pour cent au diesel minéral et la vente via le réseau de stations-service ne posent aucun problème. L’effet se produit dans chaque moteur diesel. Mais l’utilisation est tout aussi intéressante pour les parcs de poids lourds tels qu’exploités par la Migros ou Coop par exemple. Entre-temps, environ cinq pour cent du biodiesel sont achetés par les exploitants de flottes. Scania avance: Le volume de biodiesel a-t-il plutôt diminué ou augmenté dans les années dernières? Ueli Frei: La mise en vigueur de la loi actuelle sur le CO2 au 1er janvier 2014 s’est traduit par une forte augmentation. Les raisons résident dans l’obligation de compensation pour les importateurs de carburant et les amendes y liées imposées sur le CO2 non compensé. Ces mesures seront encore renforcées avec la révision totale de la loi sur le CO2 actuellement traitée par le Parlement. Nous nous attendons par conséquent à ce que les ventes de carburants alternatifs continueront à augmenter. Scania avance: Quelle est la disponibilité du biodiesel en Suisse? Ueli Frei: Comparé aux pays européens environnants, la consommation de carburant de la Suisse en chiffres absolus est faible. Rien que pour cette raison, nous n’avons pas de problèmes d’approvisionnement. Toutefois, nous devons nous attendre à des prix plus élevés, car l’UE a doublé le quota de biocarburants à base de déchets au 1er janvier 2020. En conséquence, le prix du biodiesel s’est pour la première fois découplé du prix du diesel. La chute des prix du pétrole due à la pandémie du coronavirus accentue encore cet effet.

«Le volume de biodiesel utilisé a fortement augmenté dans les années dernières.»

Scania avance: S’il n’y a pas de station-service biodiesel à proximité, quelles peuvent être les solutions alternatives? Ueli Frei: Il y a dix ans, les fabricants de moteurs ont convenu que sept pour cent de biodiesel peuvent être mélangé au diesel minéral sans déclaration. Les grandes quantités sont donc vendues via le réseau de stations-service. De l’autre côté, il y a des exploitants de parcs roulants qui disposent de propres stations-service et ravitaillent certains véhicules avec des mélanges à pourcentage de biodiesel plus élevé, par exemple du B30, ou même avec du biodiesel pur. Les camions compatibles B100 tels que ceux de Scania peuvent toutefois sans autre être alimentés en diesel fossile ou avec des mélanges. Scania avance: Quelle est la position de la politique suisse par rapport au biodiesel? Ueli Frei: Le Parlement veut ralentir le changement climatique. Pour ce faire, il adopte des lois. Les politiciens ne se soucient guère des mesures individuelles pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Mails ils sont bien conscients de l’effet direct des carburants alternatifs. Scania avance: Le biodiesel bénéficie-t-il aussi d’avantages fiscaux (31.12.2023), c’est-à-dire d’incitations financières? Ueli Frei: La loi sur le CO2 actuelle a posé les jalons. Trois facteurs sont déterminants: l’exonération de la taxe sur les huiles minérales, l’obligation de compensation pour les importateurs de carburants, et les amendes y liées. Etant donné que la révision totale de la loi sur le CO2 a pris un peu de retard, le Parlement a décidé durant la session d’hiver 2019 d’adopter une loi de transition, qui prolonge provisoirement les avantages fiscaux jusqu’au 31 décembre 2023. Avec nos organisations partenaires, nous nous engageons pour que les avantages soient prolongés jusqu’à la fin 2030 en cohérence avec la loi sur le CO2 révisée. Scania avance: La consommation du biodiesel est-elle comparable à celle de carburant diesel conventionnel? Ueli Frei: La densité énergétique du biodiesel est inférieure de cinq à huit pour cent à celle du diesel minéral. Nous constatons toutefois que la gestion de moteur moderne compense quasiment ce handicap.

Partager l'article